le rendez vous des potes du web


 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ferrari..La 248 F1 de la rupture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
baloo47800
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 917
Age : 50
Localisation : miramont de guyenne
config de votre pc : zen et cool
Votre prénom : michel
Date d'inscription : 27/10/2005

FDP
points de participation: Non-Indiqué
point de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Ferrari..La 248 F1 de la rupture   Mar 24 Jan 2006 - 19:21


Ferrari
a changé l'appellation de sa monoplace
de grand prix pour 2006.
Avec la 248 F1,
la Scuderia espère aussi renouer avec un succès regulier




La 248 F1 appelle à la reconquête. Après une saison 2005 terne, ponctuée par une victoire et des troisièmes places aux championnats, la Scuderia Ferrari l'escompte en tous les cas. "Nous allons affronter la saison avec une grande détermination de retrouver les sommets", a promis Jean Todt, le directeur général de Ferrari, mardi, à Mugello, près de Florence. "Nous avons la voiture, nous avons les pilotes, nous avons les moyens, et donc aucune excuse pour ne pas retourner d'où nous venons" , a ajouté le Français.

"Nous avons connu six ans de victoires continues" et après les "difficultés" rencontrées en 2005, "je ne veux surtout pas donner la sensation de la fin d'une ère", a insisté Luca di Montezemolo, P-DG de Ferrari et de FIAT.

Fini donc la série des F2000. Le premier bolide créé par Maranello depuis 2001 sans numéro 1 répond au code 248 F1, une tradition héritée des routières d'exception de la marque italienne. 24 en référence aux 2.4 litres du moteur de la "rossa", 8 pour le nombre de cylindres imposés désormais par le règlement.

V8 tout-puissant

"C'est un projet totalement nouveau", a expliqué Paolo Martinelli, responsable du département moteur du Reparto Corse, la cellule compétition des Rouges. "C'est un retour au passé, comme le nom de la voiture le démontre" , a ajouté le père du V8.

Ce V8, justement, a fait valoir ses prérogatives sur le reste. "Il s'agissait principalement de composer avec le moteur V8 et nous avons imposé un changement radical d'un point de vue à la fois mécanique et aérodynamique", a poursuivi Paolo Martinelli.

Forcément plus léger et plus compact qu'un V10 de 3.0 litres, le V8 a dicté une répartition du poids différente et une révision du centre d'appui de l'auto. Une énorme remise en question. "Le châssis est totalement nouveau, par dessus tout dans la section centrale", a expliqué Paolo Martinelli. "Nous avons décidé d'optimiser la distribution des masses et d'alléger la structure entière. Il en va de même pour la suspension, spécialement dans la partie arrière, complètement redessinée. La transmission est aussi complètement nouvelle (en matériaux composites) et aussi le différentiel. En construisant ces deux nouveaux éléments, nous avons en particulier été attentifs aux caractéristiques du V8. Les plus grandes vibrations générées par le propulseur ont fait naître plus de problèmes initiaux".

Grâce à la FIA, Bridgestone peut préparer sa revanche

Pour imaginer cette 248 F1, Ferrari s'est donné plus de temps, a confié Ross Brown, le directeur technique. "Dès la mi-saison 2005, nous avons compris que nous ne nous battrions pas pour les toutes premières places. Nous nous sommes alors plus concentrés sur le développement, spécialement le mélange configuration aérodynamique / caractéristiques du V8", a précisé l'Anglais.

Le projet de renouveau de Ferrari a aussi été aidé en sous-main par la Fédération internationale de l'automobile, en récompense de sa position légaliste face à la menace d'un championnat dissident. Comment expliquer autrement le retour aux changements de pneus en pleine course, une privation qui avait fait tant de mal aux rouges, laminés par les clients Michelin, Renault et McLaren, en 2005 ? Question sécurité, les gommes plus performantes vont de toute façon autoriser des vitesses plus importantes...

Malgré la polémique et la promesse de Ross Brawn de chronos deux secondes plus lents qu'en 2005, Bridgestone se frotte les mains. Le retour au règlement pneus 2004 ramène la firme nippone à son éclatante suprématie, matérialisée par 15 succès en 17 occasions...



Revenir en haut Aller en bas
http://painkakeland.superforum.fr/index.forum
 
Ferrari..La 248 F1 de la rupture
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» recherche adhérant pour club ferrari ou autre vehicule
» Rupture de communication.....
» ou se trouve la ferrari f458 italia
» Cela ressemble à une rupture de contrat...
» Ferrari 458 Italia sur xbox 360...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le rendez vous des potes du web :: Formule 1-
Sauter vers: